Spécialiste moteurs et ventilateurs
01.60.18.30.30

Condensateurs pour ventilateur centrifuge

Condensateurs

Condensateurs nécessaires au bon fonctionnement de votre moteur ou de votre ventilateur.

32 article(s)

Tout sur les condensateurs

 

L'utilisation de moteurs monophasés est souvent utile lorsque l'emploi de moteurs à forte puissance n'est pas nécessaire. Ce type de moteur électrique est donc souvent utilisé pour le chauffage ou la ventilation. Si un jour vous rencontrez des difficultés au démarrage de ce type de moteur, le condensateur est souvent le premier composant mis en cause. Si vous vous demandez à quoi sert ce composant et lequel choisir pour votre moteur, nous vous expliquons tout cette rubrique.


 

Qu'est-ce qu'un condensateur ?

 

Un condensateur électrique est un élément d'un moteur (généralement à induction monophasé) modifiant le courant d'un ou plusieurs enroulements de celui-ci pour créer un champ magnétique en rotation. Ainsi, le déphasage du courant permet le démarrage du moteur. D'une manière plus simple, cet élément va emmagasiner et stocker l'électricité de manière à ce que le démarrage du moteur se fasse plus rapidement. Sa capacité est mesurée en microfarad, indiquée généralement par un chiffre suivi de la mention « FD » ou « µF ». Les condensateurs les plus anciens ont parfois la mention « MFD » après le chiffre.


 

Quelles sont les différentes sortes de condensateur ?

 

Différents types de condensateurs sont disponibles sur notre site, selon vos besoins.


 

Le premier est le condensateur de démarrage. Il a pour principal rôle d'augmenter brièvement le couple de démarrage du moteur. Il se base sur deux cycles, un cycle de démarrage et un cycle d'arrêt rapide du moteur. Ainsi, il reste de manière assez prolongée dans le circuit afin d'amener rapidement le moteur à une vitesse donnée. Cette vitesse correspond en principe à 75% de sa vitesse maximale. Une fois celle-ci atteinte, le condensateur est retiré du circuit par un commutateur centrifuge. Les valeurs nominales de sa capacité sont en général supérieures à 70 µF avec quatre classes principales de tension : 125 V, 165 V, 250 V et 330 V, mais peuvent aller au-delà. Les condensateurs ayant une capacité supérieure à 20 µF sont en principe des condensateurs électrolytiques en aluminium non polarisé, avec des électrolytes non solides. Ces derniers ne peuvent être utilisés que pour une durée assez courte de démarrage.


 

Le second type de condensateur est le condensateur de fonctionnement, plus communément appelé condensateur permanent. Il permet d'alimenter l'enroulement de deuxième phase, qui s'effectue sur la bobine auxiliaire, lors du fonctionnement du moteur. Ils sont donc utilisés, contrairement au condensateur de démarrage, de manière continue lors du fonctionnement du moteur. Ils sont généralement en film de polypropylène et ont une plage allant de 1,5 à 100 µF, avec des tensions de 370 V ou de 440 V.


 

Comment choisir son condensateur ?

 

Il est à noter que certains moteurs monophasés peuvent à la fois comporter un condensateur de démarrage et un condensateur permanent ou améliorer son couple. Pour choisir son condensateur, il est d'usage de se référer à la plaque signalétique du moteur, ou de demander à un professionnel. Un condensateur avec une capacité trop faible aura pour répercussion des difficultés de démarrage du moteur. À contrario, un condensateur avec une capacité trop élevée risque de se surcharger et de griller. Dans certains cas, le moteur marchera quand même mais le champ magnétique étant inégal, fera hésiter le rotor à certains endroits sous charges. Le moteur fera donc des bruits, sa consommation d'énergie augmentera, ses performances baisseront et il risque de surchauffer.